Vive nout’ Berry

La célèbre « valse à Cadet », incontournable du répertoire berrichon,  est devenue  l’hymne de notre province et connue sous le titre de « Vive nout’ Berry ».

Le docteur Etienne-William Vergne (1811-1882), réputé pour ses opérations de la cataracte, avait transcrit l’air sur partition, tandis qu’il soignait pour les yeux le cornemuseux Jean (Louis) AUSSAGE, dit Cadet.

Edouard Bignet  (président des « Gâs du Berry de 1945 à 1952) y a mis les paroles suivantes (1er couplet et refrain) :

Viv’ nout’ Berry,µ
Nout’ cher pays,
Qu’tous ses enfants
Aimont d’un amour tendre ;
Viv’ nout’ Berry,
Nout’ cher pays,
Et chantons-le
D’nos airs les pus jolis.
Chantons-le, chantons-le gaiement,
En accompagnant
Nos vieill’s, nos musettes,
Chantons-le, chantons-le gaiement,
En accompagnant
Nos vieux instruments
Allons les Berrichons
Fasons tous l’union,
Vivons nos vieilles coutumes,
Allons les Berrichons,
Fasons tous l’union,
Vivons nos si belles traditions.

Vidéo de notre chorale toutes régions confondues chantant Vive nout’ Berry à la Maison des Provinces d’Orléans

Mais qui était ce cornemuseux ?
Tous les ouvrages consultés répètent à l’envi qu’il s’agit Jean (Louis)  Aussage, né 1807 et décédé en 1895, vraisemblablement originaire de La Châtre.

Fendeur, il disait dormir la nuit avec les loups. Farouche républicain, ses convictions ne l’empêchaient pas d’être un peu superstitieux, comme en atteste sa volonté de faire bénir sa cornemuse pour éviter que le diable ne vienne s’y loger.

Les curés refusaient que les cornemuseux jouent dans l’église pour ne pas y introduire quelques actes de sorcellerie. « Mon arrière-grand-oncle, l’astucieux Cadet Aussage, dit Cadet Musette, s’était tiré de ce mauvais pas en faisant bénir publiquement le jour des Rameaux sa propre cornemuse ‘’pour en chasser le diable’’… qui avait ‘’bouffé » dedans. » (Boncoeur – 1981 – pp. 65)
Il a souvent été accueilli par George Sand.
Voilà à-peu-près tout ce que l’on sait de lui dont la source principale semble être Jean-Louis Boncoeur, conteur célèbre, et Eugénie Michard, dentellière non moins réputée de notre province. 

Quant à l’origine de cette mélodie, d’après Jean-Louis Boncoeur, (son arrière petit-neveu) Cadet « Musette » avait comme premier partenaire le vielleux Vincent (Miller), hongrois et violoniste tzigane d’origine, qui lui aurait appris des airs de son répertoire, adaptés par la suite au goût berrichon…

« En l’écoutant, on ne peut toutefois que le rapprocher de certaines danses de salons viennois, ce qui pourrait laisser croire qu’elle avait été importée en Berry par le partenaire de Cadet, le vielleux Vincent Miller, ex-violoniste tzigane né (selon Jean-Louis Boncoeur, son descendant) en Hongrie, sur les bords de la Tisza. » (Gérard Guillaume, Le vrai visage des musiciens traditionnels en vallée noire au début du siècle – La Bouinotte)

Ma fibre généalogique m’a amené à en savoir plus sur cet énigmatique et légendaire personnage.

Les deux principaux témoins sont respectivement lointains collatéral et descendante de l’intéressé.

Notre cornemuseux pourrait être Jean AUSSAGE, né le 18 juin 1807 à Champillet (Indre), fils de Vincent et d’Anne CHARSERON.
Le 19 mai 1835, à La Châtre, il épouse Marguerite ROBIN.
Il est décédé le 6 mai 1893 à La Châtre.
Il exerçait la profession de fendeur.
Je vous ai narré l’histoire de son compère le violoneux tzigane Vincent MILLER  à la lettre L comme légende.
La valse à cadet a fait l’objet de nombreuses interprétations que vous pouvez écouter sur Internet.

Sources :
CD – Les Gâs du Berry – Si on jouait les Gâs ! – 1998
Gérard Guillaume, Le vrai visage des musiciens traditionnels en vallée noire au début du siècle – La Bouinotte N° 55 – 1996.
Jean-Louis BONCOEUR, Le diable aux champs, Fayard, 1981.

Un avis sur « Vive nout’ Berry »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :